Le Burmese

Ici vous pourrez présenter une race de chats que vous appréciez particulièrement, et en discuter avec les autres membres.
Règles du forum
RAPPEL - CETTE SECTION EST PUBLIQUE
Répondre
Avatar du membre
Amnesy
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 12692
Enregistré le : 29 nov. 2007, 12:30
Localisation : Metz (57)
Genre :
Âge : 34
Contact :

Le Burmese

Message par Amnesy »

HISTORIQUE
Entre le XIVe et le XVIIe siècle, des manuscrits provenant d'Ayuthia, l'ancienne capitale du Siam, représentent des chats rappelant le Burmese actuel. Au XVIe siècle, des chats bruns, semblables au Burmese, appelés "Rajahs", vivent dans des temples bouddhiques de l'ex-Birmanie. En 1930, un médecin militaire, J.C. Thompson, ramena de Birmanie à San Francisco une chatte nommée Wong Mau. C'était probablement une métisse Siamoise-Burmese, ce qu'on appelle aujourd'hui une Tonkinoise. Elle était brun foncé presque acajou et avait des yeux jaunes. Thompson l'accoupla avec Tai Mau, un Siamois seal point ou chocolat point. L'un des chatons, brun foncé, fut marié à sa mère. Ainsi naquirent des chatons unicolores bruns qui furent les premiers sujets de la race Burmese actuelle. Dès 1936, la race fut officiellement reconnue par la C.F.A. Le dernier standard de la T.I.C.A. date de 1994. Des Burmese arrivèrent en Grande-Bretagne en 1949 et furent exposés pour la première fois à Londres en 1952. Le G.C.C.F. reconnut la race en 1954. Mais il ne faut pas oublier que des chats bruns aux yeux jaunes avaient été ramenés en Angleterre dès la fin du XIXe siècle. Son apparition officielle en France date de l'année cinquante-six. Le standard indique l'existence d'un type "américain", assez compact, trapu, à la tête ronde, et d'un type "anglais", plus élancé et à la tête légèrement triangulaire. Au départ, on ne connaissait que la couleur marron foncé appelé zibeline. Le bleu apparaît en 1955, le chocolat et le lilas en 1959, puis les variétés torties dans les années soixante-dix. Le Burmese a servi à créer le Bombay après croisement avec l'American Shorthair, en 1981, le Burmilla (Persan X Burmese), le Tiffany (Burmese à poils longs) et, dans les années soixante, le Tonkinois (Burmese X Siamois)

STANDARD

Tête : Type "américain" : forme arrondie, sans faces planes (méplats), large. Crâne, front et joues ronds. Museau court et rond. Cassure au niveau du nez. Menton rond et ferme. Mâchoires fortes. Type "anglais" : court triangle émoussé avec un crâne large et légèrement arrondi. Pommettes saillantes. Nez avec un stop net. Menton fort, prononcé. Mâchoires larges à l'articulation.

Oreilles : De taille moyenne, larges à la base, aux bouts arrondis, elles sont assez espacées. Légèrement inclinées vers l'avant, elles sont recouvertes de poils courts et clairsemés à l'intérieur.

Yeux : Grands, bien espacés, arrondis. La ligne supérieure s'incline en oblique, la ligne inférieure est arrondie. Couleur la plus profonde et la plus brillante possibles. Le jaune doré est préféré.

Cou : Bien développé, court.

Corps : De taille moyenne, assez compact, arrondi. Poitrine large, ample. Solide structure osseuse et bon développement musculaire. Elancé, moins compact, mais musclé et plus lourd que son apparence ne laisse présumer.

Pattes : Longueur en proportion avec le corps. Pieds de taille moyenne, ronds ; petits et ovales.

Queue : De longueur moyenne, droite, épaisse à la base, pas épaisse à la base, s'effilant légèrement jusqu'à l'extrémité arrondie.

Robe : Poil très court, fin, soyeux, brillant, couché sur le corps. Fourrure lustrée, satinée. Presque sans sous-poil. Couleur : pigmentation maximale (couleur la plus foncée) aux extrémités (masque, pattes, queue), moyenne sur le dos et les flancs, atténuée sur les parties déclives (ventre). Aucune marque ni blanche ni tabby. La couleur définitive apparaît à partir de 2 mois et demi. Il en est de même pour le remplacement de la couleur gris-bleu des yeux des chatons par la couleur jaune. Quatre variétés de base : - Zibeline (brown en Grande-Bretagne, sable aux Etats-Unis) : brun foncé. - Bleu (blue) : gris argent. - Chocolat (chocolate, champagne) : chocolat au lait. - Lilas (lilac, platinium) : gris-pigeon , gris rosé pâle. Autres variétés plus récentes qui ne sont reconnues qu'en Europe : - red : roux, abricot - cream : crème - tortie : écaille de tortue. Aux Etats-Unis, ces variétés constituent la race Malayan (Malayen).


DEFAUT : Yeux en amande, bleus, verts. Ossature trop légère. Corps trop long, trop oriental. Queue nouée ou anormale. Marques tabby, tache blanche.

CARACTERE : Ce chat, particulièrement extraverti, doté d'une forte personnalité et d'une grande vivacité, est exubérant et n'a peur de rien. "Bavard", sa voix est forte, mais moins rauque que celle du Siamois. Il est dominant vis-à-vis de ses congénères. Sociable, il adore la compagnie et ne supporte pas la solitude. Affectueux, joueur infatigable avec les enfants, il montre un attachement sans bornes envers son maître, ce qui l'a fait surnommer "le chat-chien". Fougueux, chasseur, il aimera profiter d'un jardin, mais il sait s'adapter à la vie en appartement. Le chaton turbulent devient plus calme au fil des ans. Chez la femelle, la puberté est précoce (environ 9 mois) et la prolificité est légèrement supérieure à la moyenne de l'espèce. Son entretien est facile. Un brossage hebdomadaire suffit.

Image
Rê-Shaï et Taylor-Shogun (2008 ?) burmese anglais de couleur Zibeline.
Silmaril a écrit :Le Burmese est un chat tonique, sans être "speed" pour autant.
Taylor-Shogun est un chat drôle, inventif, il participe amplement à la vie de la maison. Ses siestes et même ses nuits sont plus courtes que celles de ses copains. Il est très tendre, gai, très joueur.
Son surnom : "Bruce Lee" lui vient de ses chahuts avec Rahès-Rê. Rahès est d'un gabarit très imposant et ne sait pas doser ses joutes...Avec lui, les jeux deviennent vite difficiles à gérer pour le malheureux partenaire et cela tourne assez rapidement au pugilat lorsque l'adversaire se juge en difficulté ou prend peur. C'est pourquoi Rahès (Bronze) est dorénavant séparé des autres Maus Silver de la maison, ainsi que de Valinor. Par contre il s'entend parfaitement avec les jumeaux !
En ce qui concerne Taylor-Shogun, les choses ont pris un tout autre tour. C'est un chat extrêmement courageux qui ne se laisse intimider par aucun congénère. Quand Rahès abuse de sa force contre lui, Shogun pousse son très singulier cri de guerre...Les cinéphiles qui ont vu les films mettant en scène Bruce Lee comprendront de suite...: c'est le son exact qui sort de la gorge de notre Burmese....en même temps, la machine se met en branle : qui a déjà vu un chat tenir debout sur une seule patte arrière et, les trois autres levées, exécuter des figures acrobatiques, dignes des maitres de Taï-Chi ou ès sports martiaux....???
C'est très impressionnant, mais encore très efficace, car Rahès recule immanquablement et va se calmer ailleurs...
Répondre